Un cercle de Femmes chez LuaLuna

Que fait-on dans les cercles ?

Les cercles ne sont pas des cours ni des groupes de paroles ni des groupes thérapeutiques. 

Dans les cercles que nous animons, Il y a peu de paroles. Nous ne sommes pas là pour évoquer ce qui nous traverse mais pour laisser parler nos corps. Les cercles sont vraiment axés sur l’expérience sensible de notre corps. 

Les cercles ne sont pas uniquement dédiés à notre bien être. Nous les expérimentons aussi des espaces de changement social. Si nous restons seulement avec nos huiles essentielles, nous pouvons tourner en rond sur soi-même et passer à côté du l’opportunité d’être une force de changement pour le monde. Notre engagement est de pouvoir mettre à profit notre bien être au service de tous. 

 

 

Pourquoi est-ce qu’il n’y a pas d’hommes? 

Nous ne sommes pas du tout anti-hommes, au contraire ! Nous pensons que le système patriarcal est menaçant pour les hommes, les femmes et la nature. Ce système a poussé les hommes en dehors de leurs émotions et les femmes en dehors de leurs corps (Glennon Doyle).

C’est pourquoi il nous semble important d’offrir des espaces protégés où les femmes peuvent retourner dans leurs corps en toute sécurité et peuvent exprimer ce qu’elles sont vraiment sans obligatoirement coller à la manière binaire et linéaire que nous impose la société. 

Le cercle de femme est un espace sacré et sécurisé et c’est très apaisant d’être en relation avec d’autres femmes sans se sentir dans le jugement, l’exclusion, la jalousie, la peur. 

C’est aussi très apaisant d’être dans un espace où on peut être dans son corps et être touchée sans avoir peur que le toucher soit inadéquat ou déplacé.

Par ailleurs, dans nos grandes villes nous avons perdu la notion de village: la vie entre femmes d’un même clan où on s’occupait des enfant ensemble où on partait faire les lessives ensemble, où on partageait nos peines mais aussi tous nos savoirs et où une transmission avait lieu.

En se retrouvant ensemble en cercle, nous nous réalignons avec cette sagesse ancestrale et nous nous validons en tant que femme. 

Pour info, il existe des cercles mixtes et des cercles d’hommes et nous recommandons www.mankindproject.org

Est-ce que je suis trop vieille ?

Il n’y a pas d’âge pour commencer un cercle de femme. Nous avons déjà eu des cercles avec des filles qui venaient d’avoir leur règles et  des femmes de plus de 90 ans. Vous êtes toutes les bienvenues, exactement comme vous êtes, là maintenant.

 

Je ne m’identifie pas à un genre, je suis trans, est-ce que je peux venir ?

Oui. Nous sommes en train de nous éduquer à la diversité de genre. Cela nous tient à coeur que les cercles que nous proposons soient des endroits sécurisés pour vous. Si vous le souhaitez, nous vous invitons à prendre contact par email pour que nous puissions discuter de vos besoin et trouver un moyen d’y répondre le plus adéquatement possible. 

 

J’aime pas danser ou être touchée, est-ce que je peux venir à un cercle ?

R : oui. les propositions de pratiques que nous faisons sont juste des propositions ! Vous êtes toujours libre de ne pas faire l’une ou l’autre pratiques si vous sentez que ca n’est pas juste pour vous. Le toucher est quelque chose de délicat et tout le monde a une histoire spécifique autour du toucher. C’est important de pouvoir mettre ses limites claires et de les sentir respecté. Juste poser ses limites peut déjà être très apaisant. 

 

Je souffre de problèmes psychologiques/psychiatrique est ce que je peux venir? 

Nous vous demandons pas d’être parfaite pour venir, mais nous voulons nous assurer que le cercle ne soit pas un endroit qui puisse vous déboussoler. Nous avons besoin de savoir avant votre participation à un cercle si vous avez des problèmes. Pour les retraites et les formations, nous vous demandons de signer un document de décharge.  (lien)

 

Je sens que j’ai besoin de soutien/d’être entourée mais j’ai peur d’être en groupe (parce que j’ai peur d’être entraînée à faire des choses qui ne me vont pas), est-ce que je peux venir ?)

Oui. Une des base du cercle c’est que on ne se retient pas, on essaye d’être authentique en gardant aussi un esprit de respect et d’inclusion (les mots ou les gestes déplacés  sont bien sûr proscrits). Vous êtes bienvenue exactement comme vous êtes. On ne vous demande pas de vous améliorer. D’ailleurs, l’idée c’est de sortir de cette vision négative de nous-même pour se donner de la bienveillance.

Je vois que vous faites beaucoup de pratiques qui passent par le corps, mais je ne me sens pas bien dans mon corps, je ne me sens pas conforme / féminine ?

Nous avons toutes des corps différents. Il n’y pas d’injonction par rapport à la forme de votre corps ou les habits que vous voulez mettre. Les pratiques en cercle nous font ressentir comment nos corps sont miraculeux, quelque soit leur forme. Nous apprenons à lâcher nos propres jugements et nos projets vis à vis de notre corps pour rentrer dedans, le ressentir de l’intérieur. 

 

J’ai peu de moyens mais c’est important pour moi de venir, comment est-ce que je peux faire ?

OU J’ai des moyens et j’aimerais contribuer à soutenir votre projet, qu’est-ce que je peux faire ?

Nous voyons l’argent comme de l’énergie et c’est important que les échanges soient justes pour les deux parties.

Les prix que nous fixons sont réfléchis en fonction de ce que nous avons besoin pour travailler sur du long terme et pour continuer à nous instruire et vous transmettre ensuite le meilleur de ce que nous apprenons. 

Il se peut que vous soyez dans une situation complexe financièrement et nous pouvons alors vous proposer des paiements échelonnés.

 

 

 

Je porte le voile et j’ai peur d’être prise à parti ou interrogée sur mon choix. Comment est-ce que vous prenez ça en compte ?

Les cercles ne sont pas affiliés à une religion. Vous êtes libre de venir habillée comme vous en avez envie. La liberté d’être qui on est est fondamentale et la manière dont une femme est habillée ne regarde qu’elle. Nous avons à coeur que vous soyez respectée et que vos croyances soient respectées tant qu’elles n’entravent pas la liberté des autres. 

Je ne suis pas blanche, mais d’une autre couleur de peau. Quel cadre proposez-vous pour que je me sente à l’aise de partager mes expériences pleinement, y compris mon vécu du racisme ? 

Nous avons tellement de préjugés inconscients qui doivent être mis à la lumière en comprenant les notions de privilèges et les douleurs que l’exclusion entraînent. Nous, les animatrices, sommes deux femmes blanches et nous comprenons que nous pouvons avoir des angles morts par rapport à cette problématique sociale tellement importante. Nous nous formons sur ce sujet (Layla Saad, Me and my white supremacy et autre…) et nous pensons que c’est important d’ouvrir ces sujets au sein des cercles.

 

 

En bref, soyez la bienvenue telle que vous êtes, quels que soient votre âge, votre couleur de peau, la forme de votre corps, vos croyances,.. ce que nous pouvons percevoir comme un obstacle peut être un cadeau pour les autres.

 

Cercles de Femmes - retraite - oser sa puissance

 

Nous basons nos pratiques sur le Manifesto de la sororité – Chameli Ardagh & Awakening women 

 

Je m’engage à être honnête et claire avec toi

Je m’engage à prendre la responsabilité de moi même

Je demanderai de l’aide quand j’en ai besoin

Je demanderai d’être seule quand j’en ai besoin et cela n’a rien de personnel envers toi

Je n’essaierai pas de te réparer 

Je t’écouterai en profondeur

Je garderai confidentiel ce que tu partages 

Je ne parlerai pas derrière ton dos

Je célébrerai ta beauté unique et tes dons

Je m’engage à t’aider à accéder à ton être profond

Je ne retiendrai pas mon être profond pour me sentir acceptée par le groupe

Je chercherai toujours l’inclusion avant de rentrer dans les jugements.