Programme 10 mois – La puissance de nos cycles

Programme 10 mois La puissance de nos cycles

.

Notre chanson

KERUNENE

..

.

Cercle Virtuel : 16 Octobre à 20.30

.

Septembre – Se connecter au support du cercle et laisser aller pour recevoir

Ce mois de la rentrée peut nous sortir hors de nous et tout le support que nous avons co-créer ensemble.

Je vous propose une séquence pour nous reconnecter à la magie du cercle, profiter de l’énergie de l’automne et nous relâcher dans les bras de la mère divine, pour recevoir du monde du subtil, tout le support dont nous avons besoin. Vous pouvez faire toute la séquence (nous l’avons déjà pratiquée plusieurs fois dans le cercle de différentes manières), ou juste la partie qui vous semble appropriée pour vous au moment présent.

Se connecter à la médecine du cercle

Pour nous reconnecter à l’énergie de notre cercle, une manière simple et rapide est de ré-écouter nos musiques et de penser à toutes les femmes du cercle. Vous n’êtes pas seules, nous sommes reliées et vous pouvez puiser l’énergie dont vous avez besoin à l’intérieur de notre cercle.

.

Laisser aller ce dont nous n’avons plus besoin

Nous pouvons aussi profiter de l’énergie de l’automne et de ce solstice pour laisser aller en dansant/ tremblant ce tout ce dont nous n’avons plus besoin.

.

Recevoir

Et ensuite nous mettre dans les bras de la mère divine pour y recevoir tout ce dont nous avons besoin.

Nous pouvons écouter cette musique, en nous couchant confortablement et en imaginant que nous sommes entourées des bras de la mère divine et voici ce qu’elle nous murmure à l’oreille


« Et la Grand Mère a dit:

Viens me donner tout ce que tu es.

Je n’ai pas peur de ta force ni de ton obscurité, ni de ta peur ni de ta douleur.

Donne-moi tes larmes. elles seront mes rivières  et  mes océans.

Donne-moi ta rage. Elle va sortir à travers mes volcans en fusion et mes tonnerres.

Donne-moi ton esprit fatigué. Je le mettrai au repos dans mes prairies douces.

Donne-moi tes espoirs et tes rêves. Je vais les planter dans un champ de tournesols et en faire des arcs en ciel.

Tu n’es pas de trop pour moi.

Mes bras et mon cœur t’accueillent toute entière telle que tu es.

Il y a place dans mon monde pour tout ce que tu es.

Je vais te bercer dans les branches de mes vieux arbres et les vallées de mes douces collines. Mes vents doux te chanteront des berceuses et apaiseront ton coeur chargé.

Et la Grand Mère a dit : Tu n’es pas seule et tu ne l’a jamais été »

~ Linda Reuther

.

Et ensuite, prenons quelques grandes respirations pour intégrer toute cette séquence.

.

.

Août- Connection à notre bassin, à notre yoni

.

La pratique de ce mois-ci nous amène à explorer encore mieux comment nous reposer dans notre bassin et nous connecter à notre énergie sexuelle.

C’est une pratique simple en 3 étapes pour sentir vivante dans toutes les parties de nous et surtout dans notre bassin qui a est tellement souvent figées à cause de certains de nos vécus personnels, familiaux et collectifs.

Je vous invite à faire cette pratique, en trois étapes, avec moi tous les matins

Certains matins, vous ferez les 3 étapes, certains matins vous n’aurez le temps que d’en faire une seule… Faites vous confiance et sentez ce que votre bassin a envie ce matin là..

.

1ere étape : la méditation de la yoni

La méditation de la yoni que nous avons fait ensemble en retraite pour honorer notre énergie féminine dans tout notre corps en lien avec la terre et le ciel.

Cette méditation nous permet aussi de sentir la connection subtile entre les centres énergétiques de notre cœur et de notre yoni (sexe féminin en tantra) en emmenant le mudra (le geste sacré ) de la féminité sur notre cœur, notre sexe, sur la terre et vers le ciel.

.

.

.

2 eme étape : Se connecter à son bassin, sa yoni par la danse

Vous pouvez ensuite danser sur 1 ou 2 musiques en vous connectant à votre bassin, à votre énergie sexuelle.

Moi j’aime bien danser sur

  • « raoui » de Souad Massi,
  • « respira » de Natalia Doco,,
  •  « Machi » de Peai,  
  • « one tribe » the black eye peas,  
  • « once again » de Hang Massive
  • « Tangerine  Thumi » de Prem Joshua ou
  • « Halo » de Ane Brun,

Mais sans doute avez vous d’autres musiques ?

Parfois vous sentirez quelque chose, peut être même de la chaleur, et parfois vous ne sentirez rien..  C’est pas si important de sentir ou non quelque chose, ce qui est bon c’est juste d’emmener de la conscience dans votre sexe.

.

3 eme étape : écouter sa yoni

Après la danse, vous pouvez honorer votre yoni en mettant vos mains en coupe sur elle et en respirant là pendant quelques cycles.. Vous pourrez aussi lui demander ce qu’elle a envie de vivre aujourd’hui ? Est ce qu’elle a envie d’être super protégée avec une culotte et un pantalon ou elle a envie d’être libre sans culotte, quelle est son ambiance ? Est ce qu’elle est timide ou effrontée ou courageuse ou anxieuse,  ou triste ou exubérante… ?

Vous pouvez même lui poser les questions que vous avez sur le cœur et lui déposer ce qui vous perturbe. Comme le dit si bien Regena Thomahausser dans son magnifique livre « pussy », notre sexe c’est notre plus grand GPS qui soit. Notre sexe sait exactement ce dont on a besoin,  ce qui est juste pour nous, là où c’est pas juste d’aller, le prochain pas à faire pour être plus heureuse..

Et si vous voulez, prenez le temps de notre sur votre papier ce que votre yoni vous transmet comme info.. Vous verrez, ça vaut la peine !

Nous connecter petit à petit à notre énergie sexuelle en solitaire nous rend vivante et pleine. Nous sortons d’une position de plainte ou de victime pour ressentir notre puissance.

Faire cette pratique de me connecter à ma yoni de cette manière depuis quelques mois m’a permis d’être consciente de mon énergie sexuelle quand j’étais au Rwanda alors qu’elle avait été tellement figée là-bas il y a 15 ans..  Tous les matins, je faisais la séquence que je vous propose et cela m’a permis de ne plus geler tout comme avant.

J’ai pu même aller visiter le mémorial du génocide en restant présente à mon énergie sexuelle, en respirant dans mon bassin.. C’était une vraie guérison !

Pussions-nous toutes nous sentir vivantes et vibrantes et nous entre-aider sur ce chemin là.. Nous avons tellement à apprendre et à recevoir les unes des autres !! Et rappelez-vous : énergétiquement nous sommes un cercle et donc quand l’une de nous se sent plus vivante, elle peut transmettre cette médecine là dans le cercle et nous pouvons toutes en bénéficier dans le monde du subtil..

.

.

Juin- C’est OK

.Le

Je vous propose ce mois-ci de vous laisser danser sur cette musique autant de fois que vous en avez envie..

.

PAROLES

Paroles en anglais “It’s Okay” by Ayla Nereo on Genius

TRADUCTION

000Ohhh …
C’est bien d’être discrète
Ça va de pleurer
C’est bon de se retenir
Ou garder les choses à l’intérieur

C’est OK de crier
Pour les libérer
Être vue
C’est bien d’être vue
C’est bien d’être vue
C’est bien de recevoir

C’est OK de remarquer
S’arrêter et regarder
Parce que la beauté
Ça vous aveugle
Et te tient juste là

C’est OK d’écouter
Une oreille au sol
Une oreille au ciel
Arbre, rue ou coeur que vous battez

C’est OK de rigoler
Un peu pour toi
Parce que l’esprit
Ça chatouille quand il entre dans un son

C’est OK de chanter
Comment un encouragement
Peu importe comment doux, bien ajusté
Que tu chantes faux ou dans le ton

Tant que tu le penses
Tant que tu le penses
Tu donnes la permission
Tu donnes la permission
Pour les autres de chanter
Tu donnes la permission
Pour les autres de chanter

Et toutes choses d’ailleurs
Vas aussi loin que tu le souhaites
Plus tu le penses profondément
Plus les étoiles peuvent l’entendre
Plus tu le penses profondément
Le plus de guérison peut arriver

Le coeur de la terre s’ouvre
Se connecte à ton propre coeur
Chante comme tu nages
Vole dans l’espace
Flotte avec grâce
Seule et ensemble
Une et pourtant encore
Un instant, une impulsion
Individuele
Ton rythme , ton son
Chante, chante doucement …

C’est OK de prier
Être profonde
Être légère
Juste respirer

C’est OK d’être
Exactement comme tu es toi-même

.

.

Notre Cercle virtuel du 13 Juin


https://zoom.us/recording/share/VoTLpRarWj7IxDfozTsPYySeTfDUUihYM4M7QeScYJ6wIumekTziMw

.

.

Mai- Explorer la prospérité

La pratique de ce mois est liée à l’exploration plus fine du sentiment de prospérité, tellement liée à Artha, le bras des ressources de Lakshmi.

Nous allons explorer ce bras à travers deux phrases 

Merci la vie

Explorer dans nos vies en quoi je suis assez, en quoi j’ai assez, c’est se connecter à la « greatfulness » de la vie, sentir comme notre vie est remplie (full) de quelque chose de bon/ et positif pour nous. Nous mettre en lien avec la gratitude nous donne l’accès à l’autoroute neuro –émotionnelle du sentiment de prospérité : nous sentir remplie de ce que nous avons déjà.

C’est aussi sortir d’un conditionnement du patriarcat qui nous pousse à croire qu’il nous manque plein de choses que nous allons les trouver en dehors de nous en dépensant notre énergie / argent / ressources chez les autres.

Se connecter à la gratitude c’est rentrer dans une vision où nous sommes suffisamment assez telles que nous sommes et qu’il y en assez pour tout le monde (si on partage !). La gratitude pour moi est un acte émotionnel concret de déconditionnement du patriarcat !

Une femme qui parle très bien des bienfaits de la gratitude est Florence Servan Schreiber dans son ted talk.

Je nous propose donc d’acheter ou de confectionner chacune un joli cahier de gratitude ou carnet de kif pour y inscrire 3 choses simples que nous avons apprécié dans notre journée : le soleil sur la peau, la saveur de la salade de midi,..

Et si nous avons envie d’aller un peu plus loin dans l’exercice, nous pouvons oser écrire une lettre de gratitude à quelqu’un que nous aimons. Florence Servan Shreiber explique comment faire à la fin de son exposé (min 8 :55’). (En tous cas, moi j’ai vraiment envie de faire cela)

.

Et la gratitude va directement de pair avec la première de nous à féliciter, à apprécier, à chérir : nous-même

Bravo moi

Je nous propose de noter dans notre tête ou dans notre carnet de gratitude 3 choses où nous sommes contentes de nous dans la journée. Cela peut être des choses toute simples : j’ai été présente à mon corps en buvant le café, j’ai aimé comment j’ai cuisiné, je me suis sentie intelligente en expliquant ce truc à cette personne, j’ai tenu el fait que ej me suis pas connectée à mes mails tts les 5 min,..…

Et c’est normal si c’est compliqué. Nous sommes là, les unes avec les autres pour nous entraider à toucher notre beauté. C’est un chemin nouveau car il sort des conditionnements du patriarcat et nous sommes ENSEMBLE dans cette exploration en nous soutenant les unes les autres. Vous n’êtes pas seule.

Et plus l’une d’entre nous sentira sa beauté, plus elle pourra nous donner envie de nous connecter à la nôtre.

Et c’est un nouveau paradigme que je me réjouis d’explorer avec vous.

Et connectons-nous sur Facebook pour nous entraider  dans cette exploration..

C’est si bon de faire ça ensemble,

Que ce printemps vous soit prospère..

.

.

Avril- Vivre plus de plaisir !

.

Ce mois-ci, nous allons mettre un focus spécial sur notre plaisir. Nous nous rappelons que le premier bras de Lakshmi, la déesse de la prospérité, est le plaisir.. le plaisir dans toutes ses formes mais surtout le plaisir dans nos actions du quotidien.

Une des femmes qui parle le mieux de cela est Regena Thomashauer (maman GENA) et nous allons nous inspirer d’elle. Elle permet aux femmes de se reconnecter à leur plaisir, à prendre leur responsabilité pour se faire plaisir et ainsi à sortir de la frustration.

Voici un extrait d’un de ses textes.

Vous pouvez lire ce texte, le laissez infuser et voir comment il vous inspire dans votre quotidien.

Ce mois-ci, je vous propose chaque jour de

  • NOTER 2 CHOSES QUI VOUS ONT FAIT PLAISIR DANS LA JOURNÉE
  • EXPLORER COMMENT VOUS POUVEZ RESSENTIR ENCORE PLUS DE PLAISIR/ D’ÉROTISME DANS VOTRE JOURNÉE
  • OUVRIR LE BRAS DU RECEVOIR (HARTHA: LES RESSOURCES) ET DE DIRE OUI À DES CHOSES QUE VOUS AURIEZ REFUSER AVANT

.

Je me réjouis de discuter de tout cela avec vous sur facebook ou lors de nos retrouvailles

.

.

.

Mars- A l’écoute de notre dharma

Nous allons avec le printemps, explorer l’énergie de la déesse de l’abondance : Lakshmi.

Un des bras de l’abondance est notre capacité à actualiser ce qui nous tient à coeur (en sanskrit, on appelle cela le dharma)

Voici une femme qui l’illustre merveilleusement bien.

Prenez le temps de regarder cette vidéo et de vous laisser inspirer en méditant tranquillement sur les questions qu’elle nous propose : De quoi j’ai faim vraiment ? C’est quoi qui brise mon coeur ?

Nous reviendrons dessus ensemble lors de notre stage où je me réjouis de vous voir.

.

En anglais :

.

Et avec la traduction française

.

.

Février – A l’écoute de nos cycles


audio-le-cycle

.

Ci-joint une courte vidéo pour bien comprendre votre cycle.

.

Je vous invite maintenant à dowloader ou à créer votre propre graphique et à prendre note comment vous vous sentez chaque jour sur une période de 3 à 4 mois.

Cela vous permettra de vous sentir cyclique et prédictible. En effet, nous sommes toutes différentes les une des autres et cela peut être utile de savoir comment VOUS vous fonctionnez.

.

Vous trouvez ci-joint un graphique à downloader

Le jour 1 est considéré comme le 1er jour des régles

Pour les femmes ménopausées, le jour 1 est soit la lune noire soit la pleine lune, vu que vous êtes en directe connection avec la lune.

Graphique de son cycle (red school)

.

Ou vous pouvez créer votre propre graphique comme moi.

Il est bon d’y noter

  • notre niveau énergétique
  • votre niveau de concentration et d’énergie intellectuelle
  • est ce que vous êtes calme ou énervée
  • vos envies dans la journée (ex. soudaine envie de chocolat ou de banane)

Comme toujours, l’accent est de ressentir ce qui se passe pour vous et et de le respecter. Comprendre votre cycle, et pour les femmes ménopausées, votre cycle de connection à la lune, vous permettra de mieux vous connaître et vous sentir dans ce que vous faites. Vous pourrez vous sentir plus responsable et capable de faire face à ce que la vie apporte.


Le temps est aussi un ingrédient essentiel. Au fur et à mesure que vous observerez votre cycle, vous expérimenterez de plus en plus subtilement et vous pourrez constater que chaque période peut nous révéler quelque chose.

Par exemple, si vous constatez que votre énergie ne s’accumule pas au cours de la première moitié du cycle et même qu’elle s’effondre un peu , cela peut être le signe d’une fatigue plus profonde qui a besoin d’être prise en compte; ou que vous avez simplement besoin de vous laisser aller et de vous reposer beaucoup plus pendant que vous saignez.

A contrario, une frénésie extrême, une réactivité excessive ou une surabondance dans la première moitié du cycle peuvent être des signes que vous exagérez trop, ou que vous en faites trop pour les autres et que vous ne donnez pas suffisamment la priorité à vos priorités.

Et si, au moment de l’ovulation, vous vous sentez distraite, anxieuse et pas très sûre de vous, cela peut indiquer que vous n’avez pas une idée précise de votre direction et donc de l’endroit où vous allez mettre votre énergie.

Au bout de 3 – 4 mois, vous aurez une idée plus précise de VOTRE CYCLE et vous pourrez davantage mieux prendre soin de vous.

.

Ci-joint un petit résumé des différentes phases selon the red school

.

Phase menstruelle – votre hiver intérieur (environ jour 26 à jour 5)

Votre énergie atteint son point le plus bas juste avant la menstruation. Et comme en hiver, vous pourriez sentir que vous voulez vous retirer du monde et vous reposer. Ceci est entièrement normal. Pour que vous fassiez l’expérience l’abondance de «l’été», vous avez besoin du repos et de la détente de l’hiver.

Cette phase de moindre énergie offre une ouverture à une sensibilité très profonde. Cela peut commencer un jour ou deux avant de saigner et peut être signalé par un soudain besoin de ne rien faire, de se sentir détaché, extrêmement vulnérable, consciente de soi, nécessiteuse, anxieuse ou déprimée. Vous pouvez aussi vous sentir très calme ou même remplie de
sentiments d’amour et d’appartenance.

C’est le temps où nous pouvons nous séparer de ce se dont nous n’avons plus besoin. Et le saignement, peut aussi procurer une sensation de libération et de soulagement.

La menstruation est le temps naturel pour se reposer et pour le renouvellement de votre corps et de votre esprit. C’est une opportunité
pour vous connecter avec votre profondeur et obtenir l’inspiration et les conseils pour ce qui va venir dans le mois. C’est aussi un moment potentiel d’ouverture de conscience, offert gratuitement par votre corps chaque mois.

.


La phase pré-ovulatoire – votre Printemps (approx. Jours 5 à 12)

Dans cette phase, votre énergie se construit lentement et prend de l’expansion. Votre attention s’éloigne petit à petit d’une connexion profonde à votre vie intérieure pour se recentrer sur votre travail extérieur et sur les autres. Vous ferez l’expérience de plus de clarté, de concentration et de motivation.

.

Phase ovulatoire – votre été intérieur
(approx. jour 12 à 19)

Cette phase peut apporter un sentiment d’être arrivée, d’être confortablement installée dans le courant de votre vie ou un sentiment
d’avoir beaucoup à faire.
Généralement, vous êtes à un pic d’énergie. C’est un temps de confiance et vous avez une plus grande capacité à atteindre ou à manifester ce que vous voulez dans le monde. Vous pouvez avoir plus de temps et de patience pour les autres et de vous sentir être superwoman.

.

Phase prémenstruelle – votre
Automne intérieur (environ les jours 19 à 26)

Dans la seconde moitié du cycle de l’ovulation à la menstruation il y a une traction progressive de l’énergie, vous ramenant en vous,
amplifiant votre vie intérieure et vos besoins.

Vous arrivez à mieux comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans votre vie, et vous avez une pulsion potentielle pour le résoudre. Vous pouvez vous être plus sensible et vulnérable au fur et à mesure que vous rapprochez de votre période de menstruation. Bien que cela puisse vous procurer un sentiment d’être mal à l’aise, ce n’est pas une faiblesse, mais plutôt une processus d’éveil au plus profond de vous. Vous pouvez également éprouver une intuition accrue.

.

Bonne découverte de votre cycle à vous !

.

.



Janvier – Ma sankalpa


Chères toutes,

Je suis si heureuses de commencer ce cycle toutes ensemble.

Mon rêve secret était que nous soyons 10 et voilà que vous vous êtes toutes engagées.. C’est incroyable.

Nous n’irons pas au-delà de ce nombre pour nous permettre de rester en petit committé et de nous accompagner les unes les autres mais aussi pour pouvoir faire tous nos cercles à Labelvie chez anna et Georges qui ont une salle (pas très grande) que j’adore. Chaque journée/ stage,  5 à 6 femmes nous rejoindront juste pour la durée de ce stage et ne participeront pas au cycle complet.

.

.

Comment cela va se passer ?

Tous les mois, je vous enverrai un mail avec une pratique ou une vidéo qui parle d’un enseignement particulier qui nous permet de nous connecter à nos cycles et à la sagesse de notre corps.

Nous nous retrouverons aussi pour nos journées et stages et nous prendrons chaque fois un moment particulier avec celles qui participent au cycle de 10 mois.

.

Cycle Intensif – 10 Mois

La médecine de l’engagement

le fait d’avoir pris place dans ce cercle là,  fait que déjà vous êtes engagée de vous à vous. Il suffit de vous lier à ce qui a fait frémir votre coeur et vous à pousser à prendre votre place, pour que vous receviez exactement ce dont vous avez chacune besoin pendant ces 10 mois où nous allons cheminer ensemble.

Voici un exercice qui peut vous accompagner à être plus proche de votre engagement ou intention.

Le pouvoir de l’intention ou sankalpa shakti (de Chameli Ardagh)

On peut traduire le pouvoir de l’intention par  Sankalpa Shakti

Le mot Sankalpa vient du sanscrit et peut se traduire par: 

  • San = une idée formée dans le cœur 
  • kalpa = la règle à respecter avant toutes les autres règles  
  • Shakti = force de vie / pouvoir / énergie 

Définir une Sankalpa, c’est s’aligner fermement avec la vibration de notre coeur

Il ne s’agit pas de «comprendre» ce que vous voulez «obtenir» de ce cycle, ni de vous fixer un objectif. 

Votre pratique est de devenir intime avec l’impulsion en vous qui vous a amenée à vous inscrire et à prendre place dans ce cercle.

Qu’est-ce qui m’a amené ici à ce programme en ce moment?

À quoi mon désir me pousse-t-il?

Qu’est-ce que je suis ici pour donner sur terre? 

De quoi je suis la gardienne ?

Qu’est-ce qui est prêt à mourir?

Qu’est-ce qui rend mon coeur vivante?

Qu’est-ce qui est important maintenant? 

.

Restez avec ces questions; restez ouverte, réceptitive.  Écoutez ce qui vient du dedans dans les jours qui viennent.

Laissez les réponses s’ouvrir doucement en vous comme une fleur. Et si vous le sentez vous pouvez même écrire, dessiner, faire du land art avec votre sankalpa.

.

.

Nos enseignants

Au cours de tout notre programme, je vous parlerai de différents enseignants que je suis activement pour l’instant avec qui je forme. Donc inévitablement, vous recevrez de ce qu’ils m’enseignent et je leur rendrai hommage en citant d’où me viennent les pratiques que je vous transmet.

.

I y a d’abord Chameli Ardagh, fondatrice the Awakening Women institute. C’est notre enseignante principale à Aurélie et moi.

Il y a ensuite Clare Dubois, l’incroyable fondatrice the tree sisters avec qui j’ai suivi un programme récemment : le courage de briller ! 

Il ya aussi Maleda gebreminh, qui m’apprend à apaiser profondément mon utérus et à nous reconnecter à la puissance de la terre

Il y a Kate Northrup, créatrice du programme origin qui nous apprend à nous connecter à nos cycles pour créer dans le monde

Il y a mama genas qui nous apprend à nous baser sur notre plaisir et qui a compilé son enseignement dans un de mes bouquins de chevet : pussy 

Et puis il y a Brian Johnson, un psychologue et philosophe incroyable qui nous apprend à devenir des héros de notre vie et avec qui je commence un programme intensif de 10 mois !